Les drames de sa vie.


A personnage exceptionnel, vie exceptionnelle. Victor Hugo fit de la sienne un parcours d’une densité extraordinaire, une vie pleine de tumulte et d’adversité , toute en démesure, faite de grands moments mais aussi de grands drames, comme si le Sort lui-même devait se montrer à la hauteur d’un tel homme.

Imagine…

Son frère Eugène, ne supportant pas le mariage de Victor avec Adèle , dont il est lui aussi amoureux, sombre dans la maladie mentale et finira interné.

Son premier enfant, Léopold, meurt à l’âge de deux mois.

Sa fille adorée, Léopoldine, se noie dans la Seine avec son mari. Elle a vingt ans. Victor ne publiera plus rien pendant neuf ans.

Son fils Charles (jeune papa de Georges et Jeanne ) meurt en 1871.

Son autre fils François-Victor meurt de tuberculose deux ans après Charles.

Sa dernière fille, Adèle, la seule enfant qui lui reste, est atteinte de folie et finira ses jours internée dans une maison de santé.