Retour sommaire Histoire       Page précédente Page suivante

       

LE XIXe SIECLE

 
Charles X à L'Aigle
Chassé du pouvoir par la révolution de 1830, Charles X, en route pour l'exil, demeure quelques jours au château de L'Aigle, chez le vicomte de Caudecoste. Ce dernier est obligé de ... scier ... sa table ronde afin que Charles X puisse présider les repas. 
Louis-Philippe à L'Aigle
Louis-Philippe passe lui aussi à L'Aigle en 1830. Il est ainsi le client le plus célèbre du Relais de la Poste aux Chevaux situé dans l'actuelle rue Louis Pasteur.
Une pétition pour obtenir une pompe publique
Dans les années 1840, les habitants du quartier Saint-Jean font une pétition pour obtenir une pompe publique, le quartier en étant dépourvu.
Les maisons numérotées
Dès 1844, les maisons sont numérotées et les enseignes disparaissent.
Crise industrielle en 1846
En 1846, nouvelle crise industrielle : L'Aigle compte 1000 indigents sur 5492 habitants.
Destruction de la Halle aux Grains
En 1847, après plus de 15 ans de discussions et de pétitions, la vieille Halle aux Grains est détruite. La place se nomme dorénavant Place de la Halle.
Les Aiglons pour les Légitimistes
Le coup d'état du 2 décembre 1851 provoque l'hostilité des Aiglons qui veulent aller se battre à Paris pour les Légitimistes.
Benjamin Bohin et son moulin à vent
En 1853, Benjamin Bohin acquiert un terrain au sud de L'Aigle. Trois ans plus tard, il fait construire un moulin à vent chargé de puiser l'eau avec un système à godets. Sa partie inférieure est toujours visible à l'école maternelle du Moulin à Vent.
Le chemin de fer passe à L'Aigle
Par décret, Napoléon III fixe le parcours de la ligne Paris-Granville : celle-ci passe par L'Aigle. La gare est inaugurée en 1866 avec l'arrivée d'un premier convoi à la vitesse extraordinaire de ... 32 km/h.
La guerre de 1870
La guerre provoque la fermeture des usines. Les premiers Allemands passent à L'Aigle le 31 décembre 1870. Le maire, le docteur Rouyer, refuse de verser 290550 F aux Allemands. Ces derniers prennent 3 otages parmi le conseil municipal mais les libèrent finalement à Verneuil.

 
Usine de Benjamin Bohin avec le 
fameux moulin à vent sur le site qui accueille 
l'école maternelle du Moulin à Vent

 
Retour sommaire Histoire     Page précédente Page suivante