La montée du nazisme Le déclenchement de la guerre L'exode Les camps La résistance
Le débarquement La libération Les personnages importants Une frise Liens supplémentaires

La Résistance
 

    La Résistance est une lutte illégale menée en France contre l’occupation allemande et la politique de collaboration du gouvernement de Vichy, durant la Seconde Guerre Mondiale. Des Français, refusant l’inévitable, cherchent les moyens de poursuivre la lutte dans ou hors de France. 

     A Londres vient d’arriver un général de brigade français, le Général De Gaulle, à titre temporaire. Le 18 juin, à la BBC, il manifeste son refus de l’armistice et appelle les Français à la résistance. Il  annonce: « Au nom de la France, je déclare formellement ce qui suit: tout Français qui porte encore des armes a le droit absolu de continuer la résistance. Mettez-vous en rapport avec moi pour unir nos efforts et  sauver les terres françaises. La France libre n’a pas fini de vivre. Nous le prouverons par les armes ».

 


   L’appel lancé de Londres, donne à la Résistance une géographie double. Le 28 juin, De Gaulle est reconnu comme chef des Français libres par le gouvernement de Londres. Les Forces Françaises Libres (FFL), participeront  aux opérations contre les Allemands. La résistance intérieure naît souvent de façon spontanée, seulement quelques milliers de Français ayant probablement entendu l’appel de De Gaulle.

     La Résistance intérieure connaît plusieurs vagues d’adhésions  successives. Les premiers « journaux » ronéotypés comme "L’Homme libre" circulent sous le manteau. La plupart des résistants tentent de rejoindre Londres ou la France libre par L’Espagne. Dès mai 1941, est créé, sur la pression des militants de base refusant le fascisme et le régime de Vichy, le Front National dont l’objectif est de réunir les différents groupes  de résistance. La résistance du Front National recrute bien au-delà du PCF. En mars 1942, le Front National se dote d’une armée secrète, les Francs-tireurs et Partisans français (FTP ou FTPF). Au total, la Résistance active a mobilisé à peu près 200 000 personnes, dont plus de 60 000 ont péri dans les combats, devant les pelotons d’exécution ou dans les camps de concentration.

    Les résistants devaient se cacher et attendre des instructions souvent communiquées par la BBC, « Messages Personnels » codés, énoncés notamment par Pierre Dac au cours de l’émission les Français parlent aux Français.