La montée du nazisme Le déclenchement de la guerre L'exode Les camps La résistance
Le débarquement La libération Les personnages importants Une frise Liens supplémentaires

Le déclenchement de la guerre

    Le 1er septembre, les troupes allemandes envahissent la Pologne. Pourtant, l’Allemagne n’a fait aucune déclaration de guerre à ce pays. La Grande Bretagne et la France comprennent qu’il faut maintenant arrêter Hitler dans ses conquêtes

    Le 3 septembre, la Grande Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne. Aussitôt, partout en France, des affiches demandent aux Français de quitter leur travail et leur famille pour aller combattre: c’est la mobilisation. Cinq millions d’hommes partent en train rejoindre l’armée dans le nord et l’est de la France, régions frontalières de l’Allemagne.

  

   Pendant plusieurs mois, en France, les soldats attendent les troupes allemandes qui combattent en Pologne et attaquent la Norvège. Comme il se passe peu de chose sur le front, on appelle ça la drôle de guerre. Au printemps 1940, l’armée allemande a envahi le Danemark, la Norvège, la Finlande, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Elle passe à l’attaque dans le nord de la France. C’est la guerre éclair. Ses puissants avions bombardent les villes. Ses blindés encerclent les troupes française et anglaise venues en renfort. Le 10 mai, la France est envahie à son tour.

    Le 14 juin, les Allemands entrent dans Paris. Ils défilent sur les Champs-Elysées. L’armée française est vaincue.